Théodolivres.


SALON 2016

THEODOLIVRES 2016

 

   DATE à RETENIR!

Posté par Theodolivres à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Denis ALBOT

Denis Albot

nouveau

  EN  2016!

Après avoir fui des études de Droit puis de publicité, Denis Albot devient responsable administratif dans les travaux publics. Pour combler un manque évident d’activité créatrice dans son travail, il se lance dans l’écriture. Entre pièces de théâtre, romans policiers, concours de nouvelles, il y trouve son équilibre, soutenu par son épouse et ses deux enfants. Passionné par les Etats-Unis, il s’amuse à créer des personnages semblant sortir de séries américaines. En mai 2015, son premier roman est édité.

  • Du 357 dans le shaker, roman dans la collection Polars en Nord n° 187, éditions Ravet-Anceau, mai 2015.
  • Indépendance, nouvelle (1er prix) in La vie des livres, éditions Lunatiques, juillet 2015.
  • Taulard en Nord, nouvelle in De Sang, collection Polars en Nord n° 200, éditions Ravet-Anceau, décembre 2015.
  • Travelling 357, roman dans la collection Polars en Nord n° 203, éditions Ravet-Anceau, février 2016.

Christophe ARNEAU

    

Arneau Christophe

nouveau

 EN 2016.

Né en 1971 à Lille, Christophe Arneau sillonne quelques régions de France pendant toute son enfance. En effet, son  père, gendarme, est muté tous les 3 ans. Ayant une vie plutôt urbaine tout au long de l’année, il a l’habitude de passer ses vacances d’été chez sa tante dans la région de Chateauroux où il découvre les joies de la ferme. Attaché au patrimoine, il adore les vieilles pierres et apprécie les grands monuments qui ont marqué l’histoire de France.

Adolescent, il se plaisait à animer les spectacles de fin d’année au collège. De sketches en imitations, il était devenu la « star » du collège Cardinal Liénart à Tourcoing. Il se passionnait déjà pour l’écriture de nouvelles.

A 20 ans, après avoir terminé ses études commerciales, il passe son service militaire à Paris, dans la Police. Il revient dans sa région natale qu’il ne quittera plus et démarre sa carrière dans la grande distribution. Il saisit l’opportunité d’intégrer le milieu bancaire en 2007.

Durant toutes ces années, Christophe Arneau a débuté l’écriture de quelques aventures qu’il n’a pas le temps de terminer… jusqu’au jour où il imagine la fin d’une histoire qui deviendra celle de son premier roman policier.

  • Irréversible, collection Polars en Nord, éditions Ravet-Anceau

http://www.christophearneau.com

Odile BAZIN

 

Bazin Odile

Véritable produit du Nord, née à Cambrai, autrefois professeure, épouse d’un gourmand, maman de 3 enfants gourmands également, passionnée de cuisine, plus connue sous le nom de la Cocotte, Odile Bazin est dans sa cuisine, comme la charlotte est aux fraises, le coq au vin ou le poisson dans l’eau.

C’est peut-être parce que sa maman n’avait pas le temps de cuisiner que la Cocotte a cherché à sortir des sempiternels spaghettis à la carbonara, blanquettes de veau et autres bourguignons maternels.

Curieuse de tout ce qui se fait ici et ailleurs, la Cocotte s’amuse à concocter des plats tout simples depuis belle lurette.

En 2007, elle démarre son premier blog, « Die Mamma kennt ». Avec ses mots, ceux de ses enfants, ses photos, elle raconte la vie dans sa cuisine. Elle rend compte de ses voyages et de ses expériences culinaires dans les pays qu’elle aime visiter ou qu’elle aimerait visiter.

En 2010, avec le grand quotidien régional, la Voix du Nord, elle lance son second blog, « Le blog de la Cocotte ». Le principe est le même, présenter des recettes simples et conviviales et parler de sujets touchant à la cuisine sur un ton léger.

Parallèlement à ce blog, la Voix du Nord l’envoie dresser le portrait de producteurs et productrices du Nord Pas de Calais pour le magazine Femina, de 2010 à 2014.

Toujours depuis 2010, la Cocotte alimente quotidiennement en plats simples et bon marché les colonnes du grand quotidien régional. A ce jour, plus de 2100 recettes à son actif !

Et puisque partager sa passion pour la cuisine et les bons produits lui importe beaucoup, elle anime des ateliers cuisine dans des centres sociaux depuis 2012, à Loos, dans les Weppes…

Très attachée au terroir du Nord Pas de Calais, passionnée par les histoires des producteurs, de leur savoir-faire souvent unique et de leurs produits, elle a été heureuse de les retrouver pour leur tirer le portrait dans le livre « La Cocotte ne perd pas le Nord » qui est sorti aux éditions Ravet-Anceau en mai 2015. Depuis la sortie du livre, elle sillonne avec plaisir les routes de sa région pour rencontrer ses lecteurs dans des salons du livre ou des salons de produits du terroir, des médiathèques, des écoles, des collèges… Et comme son livre rencontre un beau succès, un second sortira courant 2016. Elle est pas belle, sa vie ?

La Cocotte ne perd pas le Nord , 2015, éditions  Ravet-Anceau 

La Cocotte ne perd pas le Nord , N°2, Ravet-Anceau  2016


Ludovic BERTIN

 

Ludovic Bertin

Ludovic Bertin est né à Dunkerque, où il vit et enseigne. Féru de cinéma et de littérature policière, il dévore les polars par dizaines. Sa passion pour l'œuvre de Frédéric Dard le conduit à collaborer à la revue Le Monde de San-Antonio. Profondément attaché à la cité de Jean Bart, à son histoire et à ses traditions, il préside depuis 1999 l'association philanthropique et carnavalesque Les Kieken Reusche. Venu à l'écriture, c'est donc naturellement qu'il se tourne vers le genre policier et choisit Dunkerque pour décor de ses romans.

  • 2012 : La lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau, Polars en Nord)
  • 2014 : SOS corsaire (Ravet-Anceau, Polars en Nord junior)

Jean-Pierre BOCQUET

 

JP profil

Agrégé de lettres, né en 1944, Jean-Pierre BOCQUET habite Téteghem (près de Dunkerque) où il est conseiller municipal chargé de la lecture publique.

Spécialisation en ancien français et littérature médiévale. Maîtrise de dialectologie picarde et wallonne.

CAPES et Agrégation de lettres modernes.

Sept  romans depuis 2006, dont six romans policiers (2 polars maçonniques) et sentiment grandissant d’être en phase avec un genre où son esprit imaginatif peut se donner libre cours.

D’autres projets littéraires en chantier dont un nouveau polar maçonnique en cours d’écriture…

  •     La Peine de Vivre (éd. Amalthée, mars 2006) (épuisé ).
  •     Dunkerque sous le signe d’Othmane (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, octobre 2010).
  •     Un grand maître dunkerquois (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, février 2012).
  •     Quai des cadavres, « polar» maçonnique, (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2013).    
  •     Festins de veuves (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2014).
  •     Le maître du sceau, « polar» maçonnique, (éd. DERVY, février2015)
  •    Ketty au pouvoir, (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord,  septembre 2015)
  •  ????????

 

Daniel BOURDON

 

Bourdon Coeur de flic

 

 

 

 

Major de police âgé de 52 ans, DANIEL BOURDON, fils de mineur, qui a grandi entre les corons et les cités, est un pur produit de la Sécurité publique. Il intègre la Brigade anti-criminalité en 1984 pour devenir ensuite l'un de ses plus hauts responsables. Son terrain de chasse est surtout le monde de la nuit, où il a opéré à près de 7 000 arrestations. 

 

Daniel Bourdon, a écrit les dernières heures de Diana ( Voix Du Nord du15/11/2014, extrait)

S’il reste à distance de la presse, il a accepté un entretien avec La Voix du Nord, parce que « c’est chez lui ». Fils de mineur de Bruay, Daniel Bourdon vit au Touquet. Ce livre, c’est, dit-il, « ce qu’un flic peut ressentir sur une intervention de ce type ».Il lui a fallu prendre du recul après cette nuit du 31 août 1997, et il a attendu la retraite pour s’y mettre. Et puis, écrire sur Lady Diana, « c’était chasse gardée. Si j’avais écrit en activité, j’étais un homme mort ». Ça en dit long sur la tension du drame.

Daniel Bourdon aura passé presqu’un an à recueillir les témoignages de ses collègues, et effectuer des recherches. Il aurait pu écrire dès le lendemain, mais son respect pour cette « haute personnalité » auprès de laquelle il a été envoyé à l’hôpital de la Salpêtrière afin de protéger son intimité des paparazzis, l’a emporté. Il raconte qu’il n’a su qui était cette personnalité qu’une fois arrivé sur les lieux, son rôle de policier se mêlant aux sentiments d’un homme dont la première épouse est décédée dans un accident de la route.

Quelques minutes après l’accident, c’était déjà trop tard. « Je l’ai vu entrer vivante, sortir morte », témoigne-t-il. Il a eu quinze minutes, seul avec elle. Il se demande encore comment il est arrivé là. « Chacun sait où il était lors du 11 septembre, lors de l’assassinat de Kennedy. Pour Diana, c’est pareil. » Il confie que la réalisation d’un documentaire télévisé est en cours de négociation.

  • FLAG, 25 ans et 7 000 interpellations à la brigade anticriminalité,  mai 2012,  éditions de La Martinière.
  • Diana, cette nuit-làaoût 2015, éditions Michel Lafon
  • Coeur de flic, éditions Flag.2016
  • Brigitte  ( à paraître en 2016) éditions Ravet-Anceau

 Parrain du salon 2015, Daniel Bourdon nous présentera 2 nouveaux ouvrages le 9 octobre 2016: Coeur de flic et Brigitte.

 L’Affaire de Bruay-en-Artois à nouveau à la « Une » cette année ( voir article VDN)

Bourdon D Brigitte DBrigitte Dewèvre a été assassinée en avril 1972. Aujourd’hui encore, quelqu’un cherche la vérité.

 Brigitte Dewèvre, 15 ans, a été assassinée en avril 1972. Son corps avait été retrouvé dans un terrain vague du centre-ville. Un meurtre sans coupable que personne ne veut oublier. Surtout pas Daniel Bourdon, un Touquetois natif de Bruay, ancien de la BAC parisienne, et aujourd’hui auteur. Il avait treize ans au moment des faits, il habitait à 200 m de là. Dans quelques mois, il sortira Brigitte chez Ravet-Anceau. L’écrivain a enquêté, recueilli des témoignages mais avec l’œil d’un flic. « J’ai travaillé aussi sur des photos, des documents, des rapports d’autopsie. J’ai démarré ça comme une enquête de police. D’abord les éléments extérieurs avant de recueillir les témoignages proches. J’ai parlé avec des gens dans les jardins. Ils ont confiance, je suis du pays. » 

 Il est habité par cette histoire qui le réveille la nuit

 Cet ancien de la BAC parisienne s’est fait connaître en publiant un livre sur Lady Diana qu’il a protégé des paparazzis pendant les dernières minutes de sa vie. L’Affaire de Bruay est l’autre événement qui l’a motivé à sortir sa plume. Il est habité par cette histoire qui le réveille la nuit. « Ça m’est encore arrivé avant-hier. En pleine nuit, j’ai refait le chemin du meurtre dans ma tête. Il y a tellement eu d’erreurs. Cette enquête aurait dû aboutir. » L’auteur assure avoir de nouveaux éléments mais ne parle pas de contre-enquête. « Ça sera un roman vérité. Je dois me protéger par rapport à la loi. Je n’ai pas envie de réveiller les fureurs. »

 Daniel Bourdon fait partie de ceux qui se basent sur les faits, qui n’ont que faire de l’aspect politique qui n’a pas facilité l’enquête. « Je m’en fous de cet aspect-là. Les gens ont été manipulés. Mon père était mineur, pour autant, il n’a jamais cru à la culpabilité du notaire… »

 Ce qui lui importe le plus : se rapprocher de la vérité. Et pour ça, il compte faire analyser son enquête par un juge et partager ses observations avec un profileur. « D’après l’état du corps, on peut savoir que ce n’était pas prémédité et même donner la tranche d’âge du tueur. » On a hâte de lire ça.

( La Voix du Nord, 28/01/2016)

Eric CARRU

 

Carru Eric

nouveau

 EN 2016

Né en 1961 à Dunkerque, Eric Carru est fils d’ouvrier. Étant enfant, puis adolescent, il buvait les paroles de son père et de ses oncles lui narrant les histoires de leur propre père. Il a quitté l’école à seize ans, sans diplôme, pour se plonger dans le monde du travail, comme beaucoup d’autres. Depuis toujours, il est passionné par la vie de mes ancêtres. Dans ses veines, ainsi que dans celles de son épouse, il coule encore leur sang, mélangé à l'eau salée. Pendant leurs recherches généalogiques, le hasard a voulu les rapprocher encore avec le parallèle de vie de leurs aïeuls, ayant enduré le même sort. Ceux de son épouse  étaient flamands et les siens picards. Il a voulu exprimer ses sentiments et sa grande considération envers ces hommes qui ont subi la mer, toute leur existence. Les premiers, mis en valeur, sont les enfants, qui partaient à dix, douze ans vers l’inconnu suivre leur destin. Les particularités de ce livre sont les suivantes : les personnages ont tous existé, les lieux et anecdotes tous vérifiés ainsi que les légendes. Aucun nom de famille n’est nommé sauf l’armateur; De ce fait, toutes les familles de pêcheurs à Islande pourront y trouver des similitudes de vies, des côtes belges, suivant la côte d'opale jusqu'à la Bretagne. Son parrain d'écriture, Mr Jacques Duquesne, lui a fait l'honneur d'écrire la préface de P'tit Capitaine...Pêcheur à Islande à 12 ans”( Pôle Nord éditions)..

Posté par Theodolivres à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Vincent CARRUE

Carrue Vincent 

nouveau

EN 2016

Vincent CARRUE est  né le 30 septembre 1971 à Dunkerque, d’un père ingénieur et d’une mère déléguée sociale de mairie.

Il est  l’aîné d’une fratrie de quatre se composant de deux autres frères et une sœur.

Il est  père de trois filles.

Durant plusieurs années il a découvert, apprécié et su maîtriser plusieurs métiers tels que : maquettiste et technicien en effets spéciaux, éducateur social, vendeur en magasin de sport, brancardier en milieu hospitalier pour se décider a suivre la formation d’infographiste afin de se mettre à son compte. Après ce défi, il s'est  reconverti en tant qu’assistant géomètre.

La maladie et le divorce l’ont conduit à reconsidérer sa vie, à se réorienter vers son appel, sa passion, qu'il a  depuis mon plus jeune âge mise entre parenthèses : l’écriture.

  • La dernière plume,   éditions de l’Onde ( Jeunesse) 2014
  • Le premier livre, éditions de l’Onde, 2015
  • Le diamant pivot,   éditions de l’Onde, 2016

Posté par Theodolivres à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,