LUCIENNE CLUYTENS

Cluytens Lucienne

LUCIENNE CLUYTENS.
LUCIENNE CLUYTENS est née à Lille. Elle a fait toute sa carrière professionnelle à l’éducation nationale, des classes maternelles aux préparations aux concours pour adultes en passant par l’orthophonie. Elle est depuis toujours une grande dévoreuse de policiers et de romans naturalistes.
Lucienne Cluytens a écrit onze romans policiers dont certains ont des personnages récurrents : le commandant Flahaut de la PJ de Lille, La panthère un lieutenant de la SU de Lille, Amandine, jeune enquêtrice de la belle époque…
Ce qui la motive à écrire est de décrire l’évolution psychologique d’un personnage. Avant d’avoir une idée précise de ce qui va se passer, elle a d’abord une idée du héros ou de l’héroïne sur lequel elle a envie de se pencher. Cette évolution est rendue possible parce qu’il se passe quelque chose d’inhabituel dans sa vie, ceci l’a conduite au choix du genre « polar ». Ce genre lui permet de confronter ses personnages à des situations extrêmes : affrontement avec la loi, meurtre, suicide, vengeance… ce qui autorise un changement psychologique relativement rapide, donc adapté à un roman de quelques centaines de pages.
Le parti pris psychologique l’oblige tout naturellement à un traitement du récit réaliste, ce qu’elle aime particulièrement. Du coup, l’action, les personnages sont ancrés dans le quotidien. Lucienne Cluytens aime particulièrement décrire (ou faire sentir) des milieux sociaux (atmosphère, ambiance), des vies, des passés d’où découlent des caractères et donc les motivations qui poussent des gens à franchir la barrière de l’interdit et à passer du côté sombre, celui de l’illégalité.
Elle aime écrire des dialogues et mettre de l’humour dans ses récits…

Posté par Theodolivres à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


LIAM FITZROY

Fitzroy liam

LIAM FITZROY.
Transfuge marseillais, LIAM FITZROY, Guillaume Gentet de son vrai nom, est arrivé à Lille en 2012 dans le cadre de ses études (un CAPES en philosophie). Mais le jeune homme, bientôt trentenaire, possédait déjà un master en sciences politiques, une licence d’histoire et un mémoire sur le catholicisme dans l’identité irlandaise. D’où les références à l’Irlande et aux faits religieux dans ses livres… La connexion avec le pays du trèfle est d’ailleurs fort ancienne puisque le néo Lillois y tire l’origine de son nom de plume et aime à raconter que c’est là-bas qu’il a écrit sa première nouvelle. Il avait 9 ans et c’était quelques jours après avoir embrassé la pierre de l’éloquence au château Blarney. Le mythe, la légende ne sont jamais bien loin quand on converse avec Liam Fitzroy…
Du coup, quand on le lit aussi ! Avec les deux premiers volets de la trilogie, on est en plein dedans… Des mythes, des légendes, des faits historiques, des références littéraires et musicales : bienvenue dans l’univers de Liam Fitzroy, un univers toujours autant teinté d’accent provençal. « De manière amniotique, je continue de m’inspirer de Marseille. mais Lille, notamment Wazemmes, s’impose comme le reflet du Nord de la cour Julien, à Marseille. Ce sera peut-être pour plus tard. » dit-il.
Après Les Indomptées, deuxième opus, et Les Diamants de la poussière, Liam Fitzroy, livre aujourd’hui Premier Méridien, le dernier volet d’une trilogie sur fond de lutte sociale, de mystère et de jeunesse en mal de vivre. Nerveux et incisif.

Posté par Theodolivres à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

ANABELLE READ

 

       

Read Anabelle

nouvelle

    ANABELLE READ


Née à Roncq en 1983, ANABELLE READ fait des études générales avant de se tourner vers la profession d'infirmière qu’elle exerce depuis presque 14 ans.
Après onze années passées en Haute-Savoie, elle revient vivre sur sa terre d'origine, à proximité de la métropole lilloise.
Elle a toujours rêvé d'écrire des romans sans oser franchir le pas et c'est au pied des Alpes françaises, à quelques mètres du lac Léman qu’elle laisse enfin libre cours à son imagination. Son premier roman, Un Dernier Pas de Danse, un policier du genre « romantique suspense » est le fruit de cette passion.
Édité chez Nouvelles Plumes et publié en avant-première chez France Loisirs où il a été largement plébiscité, il figurera sur les étalages des librairies dès le 20 septembre 2018. Un deuxième roman dans la même lignée littéraire est en cours d'écriture.

Posté par Theodolivres à 15:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

GILLES DEBOUVERIE

 

Debouverie Gilles

 

    GILLES DEBOUVERIE.
GILLES DEBOUVERIE est né et a vécu pendant 37 ans à Roubaix avant de s’installer dans un petit village des Weppes. Son parcours professionnel l’a mené aujourd’hui au statut de cadre dans l’informatique.
Il ressent très tôt le besoin d’écrire. D’abord créateur de quelques essais dans le style « Héroïque Fantasy », il se lance ensuite dans l’écriture de chansons qu’il interprète au sein de groupes amateurs.
C’est durant l’été 2010 qu’il se sent suffisamment mature pour se plonger dans la création d’un premier roman policier. Fort des encouragements de ses proches, et absorbé par cette nouvelle passion, il continue aujourd’hui d’écrire, sur des thèmes variés, mais avec toujours comme toile de fond, la région Nord-Pas-de-Calais.
Depuis 2014, il s’est aussi lancé dans l’écriture de romans policiers jeunesse (cycle 3), avec une héroïne récurrente qui reviendra régulièrement dans les rayons des librairies.

Posté par Theodolivres à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

CHRISTINR DECROOCQ

Decroocq Christine

 

nouvelle

    CHRISTINE DECROOCQ.


Née en 1955 à Malo-les-Bains, CHRISTINE DECROOCQ a terminé sa carrière de professeur de Lettres au lycée Saint-Pierre de Calais après avoir enseigné de 1979 à 2014 au lycée Notre Dame des Dunes de Dunkerque.
L’envie d’écrire la taraudait depuis longtemps, envie à laquelle elle a cédé récemment, ses activités d’enseignante et de maman ne lui en ayant pas laissé le temps plus tôt.
" Mémoire pleine", son premier roman est une fiction. Elle l’a voulu tel. Elle aurait pu témoigner, comme d’autres l’ont fait, de ce qu’est ce lent naufrage que l’on nomme « Alzheimer ». Elle a préféré écrire un roman, une sorte d’apologue ancré dans le futur, pour amener ses lecteurs à se questionner : connaît-on ses proches aussi bien qu’on le pense ? La mémoire vaut-elle toujours de se battre pour la garder ? A vouloir tout contrôler, tout réparer, au lieu de savourer le présent, l’homme améliore-t-il réellement sa condition ?..


ODILE BAZIN, LA COCOTTE

Bazin Odile

LA COCOTTE, c'est-à-dire ODILE BAZIN.
Véritable produit du Nord, née à Cambrai, autrefois professeure, épouse d’un gourmand, maman de 3 enfants gourmands également, passionnée de cuisine, plus connue sous le nom de la Cocotte, ODILE BAZIN est dans sa cuisine, comme la charlotte est aux fraises, le coq au vin ou le poisson dans l’eau.
Curieuse de tout ce qui se fait ici et ailleurs, la Cocotte s’amuse à concocter des plats tout simples depuis belle lurette.
En 2007, elle démarre son premier blog, « Die Mamma kennt ».
En 2010, avec le grand quotidien régional, la Voix du Nord, elle lance son second blog, « Le blog de la Cocotte ». Le principe est le même, présenter des recettes simples et conviviales et parler de sujets touchant à la cuisine sur un ton léger.
Toujours depuis 2010, la Cocotte alimente quotidiennement en plats simples et bon marché les colonnes du grand quotidien régional. A ce jour, plus de 2500 recettes à son actif !
Son troisième livre " La Cocotte ne perd pas le Nord", entièrement consacré à la cuisine du Nord vient de paraître, toujours chez Ravet-Anceau.. Et d’autres sont en préparation.
Elle est pas belle, sa vie ?

Posté par Theodolivres à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

LUC WATTEAU

Watteau Luc

LUC WATTEAU.
LUC WATTEAU passe le concours d’inspecteur de police à l’âge de 20 ans, en 1973. Nommé à Roubaix, il y reste près de trente ans, d’abord comme inspecteur, puis en tant que commandant, adjoint au chef de la Sûreté, avant d’aller conclure sa carrière à la Sûreté Départementale du Nord. Il estime sa « culture livres » très banale, ayant un attrait pour les romans d’aventures, San-Antonio ou encore la bande dessinée à tendance historique. Retraité depuis 2006, Luc Watteau s’est mis en tête de raconter ses expériences de flic de terrain. Mission accomplie avec brio puisque son premier roman, Roubaix 70’s, a été lauréat du prix Sang pour 100 parrainé par Franck Thilliez, en 2012. On y découvre un héros malgré lui, l’inspecteur Malmaison, qui, parfois, lui ressemble un peu beaucoup. Grâce à ce personnage fétiche, Luc Watteau confirme son talent à faire rimer fiction percutante et dérision saisissante dans une série d’épisodes, toujours empreints du plus pur réalisme tout en s’étalant sur plusieurs décennies.

Posté par Theodolivres à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

LUDOVIC BERTIN

Bertin Ludovic

LUDOVIC BERTIN, fidèle de Théodolivres...
LUDOVIC BERTIN est né à Dunkerque en 1976 ;professeur de lettres, il vit toujours dans la cité de Jean Bart, dont l’histoire le passionne et où il situe les intrigues de ses romans. Il publie en 2012 La lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau), immersion au cœur des années soixante-dix et d’un scandale judiciaire. En 2014, SOS Corsaire (Ravet-Anceau) plonge les plus jeunes lecteurs dans une enquête trépidante qui mêle géants, corsaires et carnaval. Dans Le Jour de ma mort (Ravet-Anceau, 2017), c’est un cadavre abandonné depuis une dizaine d’années dans le sous-sol d’une villa malouine qui entraîne un duo de policiers de découvertes en surprises. Fin 2017, il cosigne avec le photographe Dahou le livre Veterans (éditions Abysses), consacré aux anciens combattants de l’opération Dynamo.

Posté par Theodolivres à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

ÉMILIE MALAQUIN

Malaquin Emilie

nouvelle

      ÉMILIE MALAQUIN,


Née à Lille en 1982, ÉMILIE MALAQUIN se passionne très tôt pour l’écriture et la littérature, et occupe une partie de son temps libre à noircir des cahiers. Après un bac littéraire, elle se tourne vers des études de droit, et travaille pendant plusieurs années dans le secteur bancaire. Elle n’abandonne pas pour autant l’écriture et rédige de nombreuses nouvelles fantastiques et deux polars, sans jamais oser les faire lire.
Elle ouvre en 2016, EML-Écriture, un cabinet d’écrivain public dans la commune de Masny.
Cette nouvelle vie professionnelle lui donne l’occasion de reprendre ses anciens manuscrits écrits entre 2009 et 2014. C’est ainsi que Le sorcier vaudou voit le jour le 31 octobre 2017. Nouvelles fantastiques, récits de vie, témoignages et polars, le point commun entre tous ses récits réside dans la place centrale donnée à l’être humain. À travers ses histoires, elle tente de comprendre les différentes émotions ressenties par ses personnages, pour ensuite les restituer au mieux aux lecteurs.
Un polar, dont le titre reste à confirmer par l’éditeur sortira en septembre 2018, et un autre récit témoignage écrit avec le concours d’EML-Écriture sera publié en juin 2018, tous les deux chez Abysses, qui d’ici là, sera devenue Hyperion Avenue

Posté par Theodolivres à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

ÉRIC DUPUIS

Dupuis Eric

nouveau

ÉRIC DUPUIS.

Né en 1965 à Courrières dans le Pas-de-Calais, ÉRIC DUPUIS poursuit ses études secondaires à Lens avant d’incorporer le premier contingent de policiers auxiliaires en octobre 1986, puis devient gardien de la paix en 1987. Il officie aujourd’hui en tant que major-instructeur et enseigne les activités physiques et professionnelles : tir, self-défense et techniques de sécurité en intervention. Passionné par les arts martiaux, il pratique et enseigne le Krav Maga en tant que 4ème dan.
Dans le cadre de son travail d’acteur et de conseiller technique pour le cinéma et les séries télévisées, il se lance dans l’écriture et propose ses récits. Après la Trilogie « Les Uniformes Bleus » (Un bon Flicard, Flics et frères d’armes et Tueurs Flics) où, à travers des enquêtes fictives, il relate la dure réalité de la voie publique, il publie en 2016 chez Ravet-Anceau, son quatrième roman « Aussi noir que le charbon » - lauréat du Prix Sang pour Sang Polar à Franqueville Saint Pierre en novembre 2016. Puis en juin 2017 son cinquième roman « Devoir de mémoire » chez Ravet-Anceau, où il évoque les souvenirs douloureux de la guerre dans le bassin minier. Un retour aux sources, en quelque sorte…

Posté par Theodolivres à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,