03 octobre 2014

Alain DODIER, parrain du salon.

Alain Dodier internet

  Né à Dunkerque le 2 mai 1955, Alain Dodier ne garde aucun souvenir d'une époque où la bande dessinée n'aurait rien représenté pour lui. Tout petit déjà, il s'entraîne à reproduire les personnages du JOURNAL DE MICKEY, avant d'avoir accès à une bibliothèque bourrée de bandes dessinées où il passe des journées à tout dévorer. Ses meilleurs copains s'appellent alors Gaston ou Lucky Luke. Très vite, il soumet tout à sa passion. À six mois du bac, il abandonne le lycée et profite des quelques semaines qui le séparent de l'examen pour dessiner intensivement ! Il ne sera pas bachelier, mais auteur de bande dessinée. Ses premières planches paraissent dans le fanzine FALATOFF en 1973, puis dans la "Carte Blanche" de SPIROU. Pour vivre, il devient facteur auxiliaire : il faut se lever tôt, mais ça laisse du temps pour dessiner. C'est dans PISTIL, magazine écologiste, qu'il débute comme professionnel avec des gags animaliers ("Marty et Titine") et une série policière ("Janotus, agent spécial"). Son association avec Makyo - un presque voisin - donne naissance à deux séries : le fantaisiste "Gully" et, dans un registre plus réaliste, "Jérôme K. Jérôme Bloche" en 1982. Serge Le Tendre se joint à eux pour conter les premières aventures de ce dernier. Une fois l'univers de Jérôme bien en main, Dodier devient auteur complet d'une série dont le personnage ressemble de plus en plus à son père spirituel. Ils font chaque jour leur footing sur la même plage de Malo-les-Bains ! Dodier est un admirateur d'Humphrey Bogart et de Robert Mitchum, Jérôme exerce donc la profession de détective privé. Engoncé dans un vieil imperméable, coiffé de l'indispensable feutre, il tente, tant que faire se peut, de résoudre des énigmes toujours passablement embrouillées. Circulant sur un solex, cet amateur de café au lait et de tartines beurrées souffre d'une distraction rare et n'offre que de lointains […]

<http://www.bedetheque.com/auteur-274-BD-Dodier-Alain.html#>

 

 


22 avril 2014

Richard ALBISSER

220px-Richard_Albisser_écrivainNatif d'Arques, dans le Pas de Calais, Richard Albisser s'oriente vers des études d'économie et entame une carrière commerciale. Il passe quinze années dans la Distributions et les Télécommunications avant de s'arrêter en 2003. Celui-ci décide de fonder une entreprise de conseil commercial mais il renonce quelques mois après.

En juillet 2005, il fonde sa maison d'édition, baptisée Les Éditions du Riffle et en est l'actuel gérant.

Œuvres

  • Sous le pseudonyme de John Dy :
    • Le Joueur de dés (Juillet 2005)
    • Le Vendeur de glaces (Décembre 2005)
    • Le Château d'Hellinghem (Décembre 2005)
  • Sous son vrai nom (Richard Albisser) :
    • Rimbaud-Mallarmé : six textes commentés (Mai 2006)
    • Le Mystère des deux sabliers (Novembre 2006)
    • Mémoire de cor (Mars 2007)
    • L'Œil d'encre (Mai 2008)
    • Fou contre tour (Novembre 2009)
    • Éclipse d'une nuit d'hiver (Septembre 2010)
    • Quatre à la Suite (Août 2011)
    • C21 H22... (Mars 2012)
    • Les Fantômes du Louvre-Lens (Co-écrit avec Gilles Warembourg;Mars 2013)
    • Douves éphémères (Septembre 2013)
    • Boulevard de la Haine (Octobre 2013)
    • Une maison en enfer (Septembre 2014)

Posté par Theodolivres à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Sandrine BERTHIER-LECLEIRE

sandrine Berthier

Née en 1972 à Dunkerque, Sandrine Berthier-Lecleire est issue d'une famille où le mot LIVRE s'écrit en majuscules. Elle se passionne très tôt pour la littérature. Les grands auteurs tels Zola, Sepulveda et Maupassant, mais aussi Conan Doyle, A. Christie et H. Coben sont ses livres de chevets. De formation littéraire (il ne pouvait en être autrement), Sandrine a passé une licence de Lettres Modernes à l'université de Dunkerque avant d'entamer une formation de professeur des écoles. Aléas de la vie obligent, elle quitte le Nord et part travailler dans un collège d'Eure-et-Loir, où sa famille s'établit dans la banlieue de Chartres. Après avoir abandonné l'Education Nationale, elle devient analyste financière. Mère de deux filles, elle occupe son temps libre entre la généalogie, l'association des parents d'élèves, la lecture et l'écriture. Encouragée par l'écho qu'elle en reçoit, elle se lance dans l'écriture de nouvelles et romans policiers. L'un de ses premiers opus est couronné en 2009 au Salon du livre de Coudekerque-Branche, ce qui lui permet d'être éditée. Ses personnages, ainsi que les lieux des intrigues, s'inspirent de son Nord natal. Les noms sont souvent tirés de sa propre généalogie.

Ludovic BERTIN

Ludovic Bertin

Ludovic Bertin est né à Dunkerque, où il vit et enseigne. Féru de cinéma et de littérature policière, il dévore les polars par dizaines. Sa passion pour l'œuvre de Frédéric Dard le conduit à collaborer à la revue Le Monde de San-Antonio. Profondément attaché à la cité de Jean Bart, à son histoire et à ses traditions, il préside depuis 1999 l'association philanthropique et carnavalesque Les Kieken Reusche. Venu à l'écriture, c'est donc naturellement qu'il se tourne vers le genre policier et choisit Dunkerque pour décor de ses romans.

 Publications:

2012
La lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau)
2014
SOS corsaire (Ravet-Anceau)

Posté par Theodolivres à 01:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Jean-Pierre BOCQUET


 

JP Bocquet Trombi

Agrégé de lettres, né en 1944, Jean-Pierre BOCQUET habite Téteghem.

École élémentaire et collège à Dunkerque, École Normale d’Instituteurs de Douai, études supérieures à Lille III (fac de lettres) pour la licence et la maîtrise.

Spécialisation en ancien français et littérature médiévale. Maîtrise de dialectologie picarde et wallonne.

CAPES et Agrégation de lettres modernes.

Carrière professionnelle d’enseignant dans l’agglomération dunkerquoise, collège de Bray- Dunes, collège Jean Zay à Petite-Synthe, Lycée Jean Bart, université du littoral,  sans oublier l’enseignement dispensé aux handicapés moteurs ( hôpital maritime de Zuydcoote), aux publics de formation continue ( GRETA), aux sportifs de haut niveau ( BCM Gravelines), etc.

Cinq  romans depuis 2006, dont quatre romans policiers et sentiment grandissant d’être en phase avec un genre où son esprit imaginatif peut se donner libre cours.

  •     La Peine de Vivre (éd. Amalthée, 2006) ( épuisé).
  •     Dunkerque sous le signe d’Othmane (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, octobre 2010).
  •     Un grand maître dunkerquois (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord,février 2012).
  •     Quai des cadavres (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2013).    
  •     Festins de veuves (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2014).

D’autres projets littéraires en chantier…


Michel BOUVIER

Michel Bouvier

Agrégé de lettres et spécialiste de la littérature française du XVIIe siècle, Michel Bouvier enseigne à l'Université catholique de Lille et s'est fait connaître par ses travaux universitaires. Il a participé à de nombreux colloques, a collaboré à des ouvrages collectifs et a écrit de multiples articles dans différentes revues spécialisées.

Sa thèse La morale classique lui a valu le prix La Bruyère de l'Académie française en 2000. Ont suivi plusieurs ouvrages consacrés à l'étude des Essais de Montaigne.

Passionné de littérature depuis son plus jeune âge, Michel Bouvier a toujours écrit : poèmes, contes, nouvelles, romans, essais… mais n'avait jamais été publié en tant qu'auteur de fiction.

Lambersart-sur-Deuil est son premier roman policier. Il a été sélectionné pour le prix Sang pour 100 organisé par les éditions Ravet-Anceau et parrainé par Franck Thilliez.

Ses influences littéraires sont multiples, mais essentiellement françaises et classiques : Lesage, Crébillon, Diderot, Balzac, Stendhal, Proust, Cendrard, Julien Green, sans oublier Dostoïevski et Mishima.

Depuis 2008, il produit et anime une émission littéraire hebdomadaire "La baraque à livres" sur RCF.TO, antenne lilloise de la radio internationale RCF.

Le silencieux, sorti en 2013 aux éditions Ravet-Anceau, confirme son talent de romancier.

Posté par Theodolivres à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Estelle et Richard BRICHET

E R Brichet

Psychologues de formation, Richard et Estelle travaillent dans le domaine du handicap et de la difficulté scolaire. S'ils ont commencé à écrire par jeu, leur goût pour la littérature et leur plaisir à faire vivre des personnages les ont aidés à finir deux romans policiers, et les poussent maintenant à rédiger chaque week-end des poésies, des nouvelles publiées sur leur site. Ils aiment partager avec les lecteurs des analyses psychologiques, leurs recherches philos ou scientifiques et les ambiances du Nord. Pour les romans, ils travaillent ensemble sur des scénarios détaillés, et se répartissent des micro chapitres pour équilibrer l'écriture à 4 mains.

Posté par Theodolivres à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lucie CAPUCIN

Lucie Capucin

Secrétaire, Lucie Capucin aime la lecture, les voyages et surtout l'écriture, sa grande passion. Elle  écrit depuis l'adolescence, mais tout était resté dans des cahiers.Elle n'a été publiée qu'à partir de 2010 par les Editions APARIS (www.edilivre.com ) .
Depuis,elle n'a  pas arrêté d'écrire. 7 romans et 2 nouvelles ont été publiés. Un 8ème roman est en cours de publication, et elle en écrit un neuvième. elle écrit aussi bien des romans policiers que des romans sentimentaux, et son dernier roman (jeunesse - fantastique) l'a été  pour ses petits-enfants.

Posté par Theodolivres à 00:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Maryse CHERRUEL et Patrice DAUTHIE

maryse et patrice Cherruel Dauthie

Âge : Épanoui

Profession : Cadre territorial au Département du Nord

Passionnée d'histoires mettant en scène des gens ordinaires.

Libère sa plume dans des textes fluides qui parlent en simplicité de la vie de tous les jours, des tourments de l'amour et des difficultés à rejoindre l'autre. Son inclination pour des auteurs sensibles tels que Paulo Coelho, Annie Ernaux ou Eric-Emmanuel Schmitt guide son inspiration, mais elle ne s'éloigne jamais dans ses écrits de l'environnement qu'elle connaît le mieux : la région du Nord.

2002 : premier roman sous le pseudonyme de Mary Leurrech. L’Amour Inachevé est publié en novembre 2005 sous l'égide d'une maison d'édition parisienne qui met à mal ses économies. Histoire d’amour, sur fond d’intrigue policière, cet ouvrage recèle quelques touches autobiographiques et distille ça et là les propres attentes de son auteure.

2004 : second roman, auto-édité cette fois : Au Bout du Tunnel un Rayon de Lumière, dans lequel elle remet en scène Florence Levigier, l’héroïne de son premier livre.

2004 : Fait la connaissance de Patrice Dauthie avec qui elle conforte sa découverte des polars et thrillers. Décide de créer le personnage d'Emma Telier dans un troisième roman, une fliquette au cœur tendre mutée à la DIPJ de Lille qui subit le machisme de ses collègues et la pression de sa hiérarchie. Avec ce livre, Vengeance au Cœur de Lille, elle brise la glace et écrit sous son vrai nom. Le livre parait en 2009 chez BTF Concept.

 Par la suite, bien que Patrice soit peu confiant dans un projet d'écriture en commun, elle réussit à le convaincre de tenter un jeu un peu particulier avec la rédaction à quatre mains et à distance d'un véritable roman policier. Patrice vit en baie de Somme mais les 140 km qui les séparent sont vite franchis sur la toile. Les échanges de textes dans lesquels chacun rebondit sur l'inspiration de l'autre donnent naissance à une histoire débridée mettant la commandante Telier en butte avec un sociopathe insaisissable. Ce dernier utilise un mode opératoire inédit : des serpents exotiques hybrides très venimeux (Les Châtiments d'Apophis, Éditions du Riffle, Prix du roman régional du Lions Club 2014).

 Les deux larrons récidivent avec la parution, en novembre 2013, de La Fable des cloportes, toujours aux Éditions du Riffle. Dans ce livre qu'ils qualifient de "farce policière", Maryse et Patrice essayent de dénoncer des faits d'une gravité extrême avec légèreté et humour.

 Les deux enfants, fille et garçon, que Maryse a élevés sont aujourd'hui adultes et autonomes. Elle poursuit sa carrière et partage son temps libre entre le Nord et la Somme. Très proche de la nature, elle aime les balades en bord de mer et le calme de la campagne. Côté image, elle est fan de séries telles que les Braquo, Engrenages et autres Killing, Borgen....

Posté par Theodolivres à 00:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Lucienne CLUYTENS

Lucienne Cluytens

 

 

 

 

 

 

 

Auteur de polars lilloise, Née à Lille dans le quartier populaire de Wazemmes où elle réside toujours, Lucienne Cluytens a débuté comme institutrice de maternelle avant de se tourner vers les enfants en difficulté scolaire. Après des études d'orthophonie, elle intègre l'Éducation nationale comme rééducatrice en psychopédagogie et a longtemps exercé les fonctions de chargée d'ingénierie de formation au Cned (centre national d'enseignement à distance).
Grande lectrice de littérature policière et naturaliste, elle se lance dans l'écriture sur le tard par le biais d'ateliers d'écriture.

Auteur de sept romans policiers, elle s'est fait connaître en 2004 avec un premier livre remarqué, La Grosse (Liv'Editions), sélectionné pour le Prix du Polar SNCF. Ont suivi Le Petit Assassin (Liv'Editions, 2006) et une serie de titres chez l'éditeur régional Ravet-Anceau dans la fameuse collection Polars en Nord: (Les Peupliers noirs, 2006 ; Lille-Québec aller simple, 2008 ; Les Bagnoles ne tombent pas du ciel, 2010). Enseignante au CNED, aujourd'hui retraitée, Lucienne Cluytens crée des personnages attachants comme le capitaine Flahaut, policier lillois franc-tireur, mal vu de sa hiérarchie, héros de quatre enquêtes successives.

Son dernier roman: Miss Lily-Ann, chez Krakoën

Posté par Theodolivres à 00:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,