29 juin 2015

Odile Bazin ( " La Cocotte")

Bazin Odile

Odile Bazin, mieux connue sous le nom de " La Cocotte ", anime "Le blog de la Cocotte". Parallèlement, elle publie dans La Voix du Nord et dans le magazine Femina des recettes de plats simples et bon marché. Plus de 1 600 recettes ont déjà été publiées. Très attachée au terroir du Nord-Pas de Calais, elle est passionnée par les producteurs locaux, leurs savoir-faire et leurs produits.

  •  LA COCOTTE NE PERD PAS LE NORD (Balade gourmande chez les producteurs du Nord-Pas de Calais en 30 recettes), cette cuisinière passionnée met à l’honneur 15 produits emblématiques de la région ainsi que leurs producteurs. A travers un parcours gastronomique qui privilégie une production locale, responsable et à visage humain, ce livre gai et authentique réinvente la gastronomie de la région.


10 juin 2015

Ludovic Bertin

Ludovic Bertin

Ludovic Bertin est né à Dunkerque, où il vit et enseigne. Féru de cinéma et de littérature policière, il dévore les polars par dizaines. Sa passion pour l'œuvre de Frédéric Dard le conduit à collaborer à la revue Le Monde de San-Antonio. Profondément attaché à la cité de Jean Bart, à son histoire et à ses traditions, il préside depuis 1999 l'association philanthropique et carnavalesque Les Kieken Reusche. Venu à l'écriture, c'est donc naturellement qu'il se tourne vers le genre policier et choisit Dunkerque pour décor de ses romans.

  • 2012 : La lettre de Dunkerque (Ravet-Anceau, Polars en Nord)
  • 2014 : SOS corsaire (Ravet-Anceau, Polars en Nord junior)

 

Posté par Theodolivres à 09:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 juin 2015

Jean-pierre Bocquet

JP profil

 

 

 

Agrégé de lettres, né en 1944, Jean-Pierre BOCQUET habite Téteghem( près de Dunkerque).

École élémentaire et collège à Dunkerque, École Normale d’Instituteurs de Douai, études supérieures à Lille III (fac de lettres) pour la licence et la maîtrise.

Spécialisation en ancien français et littérature médiévale. Maîtrise de dialectologie picarde et wallonne.

CAPES et Agrégation de lettres modernes.

Carrière professionnelle d’enseignant dans l’agglomération dunkerquoise, collège de Bray- Dunes, collège Jean Zay à Petite-Synthe, Lycée Jean Bart, université du littoral,  sans oublier l’enseignement dispensé aux handicapés moteurs ( hôpital maritime de Zuydcoote), aux publics de formation continue ( GRETA), aux sportifs de haut niveau ( BCM Gravelines), etc.

Sept  romans depuis 2006, dont six romans policiers et sentiment grandissant d’être en phase avec un genre où son esprit imaginatif peut se donner libre cours.

  •     La Peine de Vivre (éd. Amalthée, mars 2006) ( épuisé).
  •     Dunkerque sous le signe d’Othmane (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, octobre 2010).
  •     Un grand maître dunkerquois (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord,février 2012).
  •     Quai des cadavres, "polar" maçonnique, (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2013).    
  •     Festins de veuves (éd. Ravet-Anceau, collection Polars en Nord, mars 2014). 

    couv M du sceau


couv Ketty

 

 

 

 

 

 

        D’autres projets littéraires en chantier…

19 mai 2015

Daniel Bourdon, parrain du salon.

 

 

 

daniel bourdon-4

 

couv Diana

 

 

 

 

 

 

 

 

Major de police âgé de 52 ans, DANIEL BOURDON, fils de mineur, qui a grandi entre les corons et les cités, est un pur produit de la Sécurité publique. Il intègre la Brigade anti-criminalité en 1984 pour devenir ensuite l'un de ses plus hauts responsables. Son terrain de chasse est surtout le monde de la nuit, où il a opéré à près de 7 000 arrestations. 

 

 

Daniel Bourdon, a écrit les dernières heures de Diana ( Voix Du Nord du15/11/2014, extrait)

S’il reste à distance de la presse, il a accepté un entretien avec La Voix du Nord, parce que « c’est chez lui ». Fils de mineur de Bruay, Daniel Bourdon vit au Touquet. Ce livre, c’est, dit-il, « ce qu’un flic peut ressentir sur une intervention de ce type ».Il lui a fallu prendre du recul après cette nuit du 31 août 1997, et il a attendu la retraite pour s’y mettre. Et puis, écrire sur Lady Diana, « c’était chasse gardée. Si j’avais écrit en activité, j’étais un homme mort ». Ça en dit long sur la tension du drame.

Daniel Bourdon aura passé presqu’un an à recueillir les témoignages de ses collègues, et effectuer des recherches. Il aurait pu écrire dès le lendemain, mais son respect pour cette « haute personnalité » auprès de laquelle il a été envoyé à l’hôpital de la Salpêtrière afin de protéger son intimité des paparazzis, l’a emporté. Il raconte qu’il n’a su qui était cette personnalité qu’une fois arrivé sur les lieux, son rôle de policier se mêlant aux sentiments d’un homme dont la première épouse est décédée dans un accident de la route.

Ébranlé

Daniel Bourdon a été ébranlé. Il soutient que Diana n’aurait pas dû mourir, pas ce soir-là. Si seulement elle avait mis sa ceinture, elle aurait été blessée, même grièvement, mais ne serait pas morte. Il a vu les rapports médicaux qui confirment. Il a voulu détailler l’accident dans ce livre, pour expliquer qu’un attentat était impossible.

Quelques minutes après l’accident, c’était déjà trop tard. « Je l’ai vu entrer vivante, sortir morte », témoigne-t-il. Il a eu quinze minutes, seul avec elle. Il se demande encore comment il est arrivé là. « Chacun sait où il était lors du 11 septembre, lors de l’assassinat de Kennedy. Pour Diana, c’est pareil. » Il confie que la réalisation d’un documentaire télévisé est en cours de négociation.

  • FLAG, 25 ans et 7 000 interpellations à la brigade anticriminalité,  mai 2012,  éditions de La Martinière.
    Flag
  • Diana, cette nuit-làaoût 2015, éditions Michel Lafon

 

DIANA - CETTE-NUIT-LÀ

 

DANIEL BOURDON

 

« C’était il y a dix-sept ans. Cette nuit-là, j’y étais : dans le couloir où elle était encore vivante, puis seul avec elle dans la chambre mortuaire. C’est pourquoi depuis, on me présente ainsi : “celui qui a accompagné la princesse pour son dernier voyage.” Mais jusqu’ici, je n’en avais jamais parlé. Même si les images restaient gravées en moi, je voulais d’abord prendre du recul par rapport à cette tragédie. Loin du battement médiatique et de l’enquête officielle, je souhaitais recueillir le sentiment de mes collègues dans la brigade, retourner sur les lieux du drame, humer l’air, comprendre qui elle était et avec qui elle se trouvait. C’est ce que j’ai fait, pendant des années… Près de vingt ans de réflexion, d’archivage, et surtout de silence. Une enquête personnelle qui sommeille…

 

            Pourtant, parfois, la nuit je me réveille et je pense à elle. Je la revois telle qu’elle m’est apparue sur la civière. J’entends son faible souffle. Ses veines sont encore gorgées de sang, les paupières s’ouvrent puis se ferment, son cœur bat. Elle vit. Elle ne veut pas mourir. Pas ce soir. Pas maintenant. Elle va se réveiller. Me parler. Se lever…

 

            Et je me refais alors le film de sa dernière nuit sur terre. »

 

 

  • à paraître: Coeur de flic

 

Posté par Theodolivres à 15:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 avril 2015

Jacques Dassonville

majus4

 

 

 

 

 Jacques Dassonville est avant tout un sculpteur. Il travaille le bois dans un style non dénué d’humour et parfois de provocation. Au contact d’amis écrivains et poètes de l’association ALPHA, il fut rapidement contaminé par le virus de l’écriture. Au travers de ses travaux tant en écriture qu’en sculpture, il livre au public les fruits de son inspiration.

Polyvalent et créatif, il aime associer les idées à la fois folles et provocantes.

Auteur d’un recueil de nouvelles (Après les copeaux les mots) et de poésie (Pour quelques copeaux de rêves), il publie son premier roman (Jean) . qui sera suivi d'une biographie: "les années saintes"

  •  Après les copeaux, les mots ( Edilivre)
  • Pour quelques copeaux de rêves
  • Jean, le bon, la belle et la crapule, roman policier( Edilivre)
  • Les années saintes ( Edilivres)

 Portrait de Jacques Dassonville, sculpteur sur bois. ( daily motion)


22 avril 2015

Gilles Debouverie

 

Debouverie G Portrait

 

 

 

Gilles Debouverie

Je suis né et j'ai vécu pendant 37 ans à Roubaix avant de me faire adopter par le petit village d’Illies dans les Weppes. Mon parcours professionnel m’a mené aujourd’hui au statut de cadre dans l’informatique.

Bien que passionné par ce métier plutôt cartésien, j'ai ressenti très tôt le besoin d’écrire. Auteur à l'âge de 20 ans d'une petite saga dans le style "Héroïque Fantasy" diffusée uniquement dans un cadre privé, je me suis lancé ensuite dans l’écriture de chansons que j'ai interprétées au sein de groupes amateurs.

C’est durant l’été 2010 que j'ai eu ce déclic et que je me suis senti suffisamment mature pour me plonger dans la création d’un premier roman policier. Fort des encouragements de mes proches, j'ai contacté un éditeur régional qui m'a accordé de suite sa confiance. En octobre 2012 sortait mon premier bébé aux éditions Nord-Avril : La Cène de Crime. Absorbé par cette nouvelle passion, je continue aujourd’hui d’écrire, sur des thèmes variés, mais avec la plupart du temps, comme toile de fond, la région Nord-Pas-de-Calais.

  • 2012: La Cène de crime (Nord Avril)
  • 2014: Entre Pierre et Fer (Prolixe Édition)
  • 2014: Que tes volontés soient faites (Ravet-Anceau)

Posté par Theodolivres à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 avril 2015

Patrick Delaval

Delaval Patrick2

 

 

 

 

 

Né le 22 octobre 1954 à Mazingarbe, Patrick Delaval vit à Téteghem près de Bergues, dans le nord. Neuf mois après La maison d’hôtes, paru le 26 août 2012, il s’adresse à nouveau aux éditions Mélibée pour leur présenter Jeanne et Violette. Etudiant à Wasquehal puis à Valenciennes, il écrit ses premiers poèmes, ses premières chansons pendant les récrés et les heures de colle. En saisons, il fréquente le théâtre de Béthune, les concerts d’harmonies municipales, les braves gens et le cercle familial où il apprend à apprécier les choses qui rendent fibreux jusque dans l’écriture.

Sorti du service militaire, Patrick Delaval entame un parcours de chimiste dans deux labos ch’tis avant d’être muté au vapocraqueur de Mardyck. Acteur au comité de Dunkerque, il participe aux travaux de la SNAAG, Société Nationale des Anciens et Amis de la Gendarmerie. Les réunions de bureau, invitations à diverses manifestations, bal annuel et autres assemblées et congrès l’exposent à un corps d’armes et de métiers qui retiennent son attention, sa sensibilité.

En se relisant, l’auteur pense avoir réussi la logique et l’émotion de son second roman, un rêve renouvelé d’ado, de pensionnaire, de toucher ces pages remplies de la culture, de l’amour, du don, de la sagesse que la vie nous suggère parfois. Les voyages l’ont aussi aidé à rédiger et cela plait : Baléares, Canaries, Grèce, Crète, Sicile, Madère, Croatie, Gozo, Corse, Maroc, Sénégal, Egypte, Thaïlande, Canada, Mexique… Bref, de quoi lâcher la curiosité, la mémoire, le partage.

  • La maison d’hôtes ( ed. Mélibée)
  • Jeanne et Violette ( ed. Mélibée)
  • Sam et Julie+Histoire d'eau. Recueil de 2 nouvelles(Edilivre) ( septembre 2015)

Posté par Theodolivres à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Jean-Marc Demetz

Demetz Jean-Marc

 

 

 

 

 

À 50 ans, Jean-Marc Demetz s'est jeté dans l’écriture de romans noirs et de nouvelles.

Il s’est lancé dans le roman policier qui se situe dans une réalité sociale précise et porteur d'un discours critique. Il s’inscrit également dans une vision noire du monde qui est, pour lui, toujours nimbée d’une lueur d’espoir.

S’inspirant de ses passions, voyages et rencontres pour créer les personnages et les décors de ses romans, il rend compte de la réalité sociétale : crime organisé et terreau mafieux, société clanique, anomie sociale, corruption politique et policière. Pour chacun des thèmes abordés, il mène une enquête fouillée pour en retranscrire les détails qui jetteront le lecteur dans l’intrigue avec le plus grand réalisme.

 En 2013, il a sorti deux romans « les œufs de Lewarde » et « le doigt du sang », un feuilleton radiophonique « Signé Radarax » et, pour son plaisir de papy, un livre jeunesse dont les héros sont ses trois petits-enfants. En 2014, il sort une nouvelle « la savate à Marceau ».

 SITE INTERNET     

 http://www.jeanmarcdemetz.com/

 BIBLIOGRAPHIE 

 Romans

  • Le doigt du sang (Krakoen - 2013)
  • Les œufs de Lewarde (Engelaere Éditions - 2013)
  • Les 7 prières de Lille (Ravet-Anceau - 2008)
  • Wagadou (Krakoen - 2006)

 Nouvelles

  • La savate à Marceau (sKa-Éditeur numérique)
  • Boarding (Krakoen)
  • Le Mystère Krakoen (collectif - Krakoen)
  • Onze balles perdues (collectif - Krakoen/Caramba ! Publishing)
  • Sainte Valentine (collectif - sKa-Éditeur numérique)

 Feuilleton radiophonique

  • Signé Radarax (sKa-Éditeur numérique)

 Jeunesse

  • Les contes de Papy Jimmy (Horsain Editions - 2013)

16 avril 2015

Christine Desrousseaux

Desrousseaux christine

 

 

 

 

Née en 1952 à Tourcoing, Christine Desrousseaux a enchaîné les petits boulots avant de s'installer à Lille et de travailler en tant que conceptrice-rédactrice dans une agence de publicité. Elle pratique la lecture à voix haute dans le cadre de l’association lilloise La bocca. Dans ses préférences en littérature noire, on peut citer Patricia Highsmith, Kate Atkinson, Pete Dexter, Robin Cook, Dennis Lehanne…

Après avoir publié des livres animaliers pour enfants et des nouvelles, Christine Desrousseaux s’est consacrée à l’écriture de romans policiers.

 En 2000, Arrivée de la pluie par l’ouest, son premier roman, paraît aux éditions Climats : « Une intrigue au déroulement éprouvant servie dans une langue sèche et sûre. » Le Figaro Magazine.  
Drame au Cap Gris-Nez a été publié en 2006 par les éditions Ravet-Anceau, suivi en 2008 par La Panthère de Sangatte. Tous deux ont pour décor la Côte d’Opale et mêlent intrigue policière et drame psychologique. Plus que l’enquête traditionnelle, ce sont les nœuds intimes des personnages qui conduisent le récit.

Son dernier livre, au-delà des eaux noires, met en scène une héroïne attachante et volontaire, évoluant dans les paysages somptueux de la baie de Canche.

 

  • 1990 : L’Hirondelle et les oiseaux migrateurs (Nathan)
  • 2001 : Arrivée de la pluie par l’Ouest (Editions Climats)
  • 2006 : Drame au cap Gris-Nez (Ravet-Anceau)
  • 2008 : La panthère de Sangatte (Ravet-Anceau)
  • 2010 : Le vol de l'éléphant (Ravet-Anceau)   

    couv Ch desrousseauxDelaEauxNoires


  • 2015 : Au-delà des eaux noires (Ravet-Anceau)





Quentin Dubois

Quentin Dubois

 

Quentin Dubois, né en 1992 est un jeune écrivain habitant Bergues.

En marge de ses études, il a développé au cours de son adolescence une passion pour la littérature fantasy, qui l'a poussé à se lancer lui même dans l'écriture d'un roman. Il sort son deuxième tome de la saga Enzymis le 15 février 2014.

Posté par Theodolivres à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,