Guillaume LEFEBVRE

Lefebvre GuillaumeGuillaume LEFEBVRE

 

 (PRÉSENT EN  2014 et 2016)

 

Guillaume LEFEBVRE a vécu durant toute son enfance à Cayeux-sur-Mer, sur la côte picarde. Dès son plus jeune âge, son regard s’est tourné vers la mer. Par delà le cordon de galets, le mystère de l’horizon lui donnait envie de grimper dans une embarcation et de partir voir ce qu’il y avait derrière.

À l’âge de dix ans, un vieux marin lui a offert son premier filet. Grande joie pour lui, inquiétude pour ses parents, ils n’arrivaient plus à le retenir.

Après plusieurs années d’études et de navigation, il est « capitaine de première classe de la navigation maritime ». Après avoir navigué de nombreuses années à bord des plus grands pétroliers du monde, il a travaillé durant quelques années à bord des ferries de la ligne Calais-Douvres puis sillonné la mer Baltique et l’Atlantique Nord à bord d’un chimiquier de taille modeste.

  • Les inconnus du Saint Francois   Polars en Nord, 2011
  • Le naufragé de la baie de Somme Polars en Nord, 2013
  • L’affaire Agathe Vanders Polars en Nord, 2014
  • Vogue la colère Polars en Nord, 2015
  • Des nouvelles de la mer   2017
  • Les mystères du Cambria, Polars en Nord, 2017       

    Lefebvre G

Patrick DELAVAL

Delaval Patrick2

Né le 22 octobre 1954 à Mazingarbe, Patrick Delaval vit à Téteghem près de Bergues, dans le nord. Neuf mois après La maison d’hôtes, paru le 26 août 2012, il s’adresse à nouveau aux éditions Mélibée pour leur présenter Jeanne et Violette. Etudiant à Wasquehal puis à Valenciennes, il écrit ses premiers poèmes, ses premières chansons pendant les récrés et les heures de colle. En saisons, il fréquente le théâtre de Béthune, les concerts d’harmonies municipales, les braves gens et le cercle familial où il apprend à apprécier les choses qui rendent fibreux jusque dans l’écriture.

Sorti du service militaire, Patrick Delaval entame un parcours de chimiste dans deux labos ch’tis avant d’être muté au vapocraqueur de Mardyck. Acteur au comité de Dunkerque, il participe aux travaux de la SNAAG, Société Nationale des Anciens et Amis de la Gendarmerie. Les réunions de bureau, invitations à diverses manifestations, bal annuel et autres assemblées et congrès l’exposent à un corps d’armes et de métiers qui retiennent son attention, sa sensibilité.

En se relisant, l’auteur pense avoir réussi la logique et l’émotion de son second roman, un rêve renouvelé d’ado, de pensionnaire, de toucher ces pages remplies de la culture, de l’amour, du don, de la sagesse que la vie nous suggère parfois. Les voyages l’ont aussi aidé à rédiger et cela plait : Baléares, Canaries, Grèce, Crète, Sicile, Madère, Croatie, Gozo, Corse, Maroc, Sénégal, Egypte, Thaïlande, Canada, Mexique… Bref, de quoi lâcher la curiosité, la mémoire, le partage.

  • La maison d’hôtes ( ed. Mélibée)
  • Jeanne et Violette ( ed. Mélibée)
  • Sam et Julie+Histoire d'eau. Recueil de 2 nouvelles(Edilivre) ( septembre 2015)

Joël GUERVILLE

Guerville Joël


 

 

 

Joël Guerville est président de l'Association Téteghémoise d'Histoire ( ATH). cette association a été fondée "pour établir des liens entre téteghémois en vue de créer des relations ayant pour objet le développement et la recherche d'informations et l'aide à la publication de recueils d'histoire" comme le stipulent ses statuts.

Chaque membre est donc convié à faire vivre l'histoire de Téteghem qui n'aura jamais de fin, l'histoire s'écrivant tous les jours, et à participer à la mise à jour régulière de l'ouvrage existant, à l'initiative de Joël Guerville.

  HISTOIRE DE TETEGHEM (Résumé)

 Téteghem est l’une des communes se terminant en HEM. Ce suffixe signifiant demeure, habitation, village…est devenu GHEM. TETE viendrait d’un ancêtre de nom Tatto, peut-être de Théodore ou Théodoric, personnifié par le géant de la commune.

 Téteghem allait jusque la mer, sa superficie était de 1924 hectares à laquelle il faut retirer le territoire du Rosendal, devenu Rosendaël en 1860 et celui de la place d’Uxem, rattachée à Uxem en 1996. La superficie est donc passée à 1884 Ha.

 Deux canaux se situent sur la commune : celui de Furnes, construit en 1638, qui deviendra la frontière entre Téteghem et Rosendaël et celui des Moëres, domestiqué en 1620 par Goberger pour amener les eaux des basses terres à la mer. De ce fait de nombreux watergangs sillonnent nos terres.

 Au rythme de la transgression marine, les alluvions viendront colmater les voies d’eau, des dunes se créeront et des proéminences se formeront où les peuplades viendront s’installer. Nous sommes aux environs des X et XIèmesiècle. Le territoire dépend de la puissante châtellenie de Bergues jusqu’à l’annexion du territoire avec le rachat de la Flandre aux Anglais par Louis XIV en 1662. Téteghem dépendra alors de Dunkerque.

De nombreux combats se dérouleront sur notre commune, sur le hameau du Rosendal pour la conquête de Dunkerque : 1324,1383, 1567, 1583, 1646, 1658, 1668, 1742, 1793, 1804, 1914 et la toute dernière, qui a fait de nombreux ravages sur toute notre commune, celle de 1939/1945 (Voir Histoire de Téteghem des origines à l’aube du XXIèmesiècle).

Pour en savoir davantage, se procurer l'ouvrage ( qui sera disponible à Théodolivres le 9 octobre)

Guillaume LEFEBVRE

Guillaume LefebvreNé à Saint-Valéry-sur-Somme en 1961, Guillaume Lefebvre s'est, dès son plus jeune âge, tourné vers la mer. Le mystère de l'horizon lui donne envie de grimper dans une embarcation et de partir voir ce qu'il y a derrière. 

Dès l'âge de dix ans, il part seul à la pêche en mer sans trop s'éloigner du bord. Mais en grandissant, ça ne lui suffit plus, il lui faut aller plus loin. Alors, les week-ends et durant les vacances scolaires il arpente le quai du port de pêche du Hourdel pour proposer ses services aux patrons de chalutiers.
Un bac C en poche, il passe le concours d'entrée à l'école de la marine marchande. Après plusieurs années d'études et de navigation,il devient  "capitaine de première classe de la navigation maritime". Il a  pu découvrir de nombreux ports de l'océan Atlantique et de l'océan Indien, a navigué de nombreuses années à bord de pétroliers, jusqu'au jour où une tempête rencontrée sur les bancs de Terre-Neuve lui a rappelé que la mer était plus forte que tout. Ensuite, ,il  navigue sur les ferries du transmanche entre Calais et Douvres...
Marié et père de deux enfants Guillaume Lefebvre a pour auteurs préférés Henning Mankel, Fred Vargas, Jack London, CS Forester, André Legal… et bien entendu Jules Verne et Tintin.

Publications

  • 2011:Les inconnus du Saint-François (Polars en nord, Ravet-Anceau)
  • 2012:Le naufragé de la Baie de Somme (Polars en nord, Ravet-Anceau)
  • 2013:L'affaire Agathe Vanders (Polars en nord, Ravet-Anceau)
  • 2014: Vogue la colère (Polars en nord, Ravet-Anceau)

 

Posté par Theodolivres à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


24 avril 2015

Lucienne Cluytens

 

lucienne-cluytens

 

 

 Lucienne Cluytens

 

 

 

 

 Auteur de polars lilloise, Née à Lille dans le quartier populaire de Wazemmes où elle réside toujours, Lucienne Cluytens a débuté comme institutrice de maternelle avant de se tourner vers les enfants en difficulté scolaire. Après des études d'orthophonie, elle intègre l'Éducation nationale comme rééducatrice en psychopédagogie et a longtemps exercé les fonctions de chargée d'ingénierie de formation au Cned (centre national d'enseignement à distance).
Passionnée de psychologie, amateure de littérature naturaliste (Zola, Maupassant, etc.)  et policière (pêle-mêle : Arsène Lupin, Sherlock Holmes, San-Antonio, Maigret, etc.) sans oublier Colette,
elle se lance dans l'écriture sur le tard par le biais d'ateliers d'écriture.

Enseignante au CNED, aujourd'hui retraitée, Lucienne Cluytens crée des personnages attachants comme le capitaine Flahaut, policier lillois franc-tireur, mal vu de sa hiérarchie, héros de quatre enquêtes successives.

Auteur de sept romans policiers, elle s'est fait connaître en 2004 avec un premier livre remarqué, La Grosse (Liv'Editions), sélectionné pour le Prix du Polar SNCF. Ont suivi:

  • Le Petit Assassin: Liv'Editions, 2006
  • Les Peupliers noirs: Ravet-Anceau, 2006 
  • Lille-Québec aller simple, Ravet-Anceau,2008
  • Les Bagnoles ne tombent pas du ciel,Ravet-Anceau, 2010
  • Miss Lily-Ann, Ed. Krakoën,2014
  • La panthère sort ses griffes : Atelier Mosesu, fin 2014

 Bibliographie complète:

 

 Nouvelles

 

  •  L’intruse - revue Hauteurs n° 11 septembre 2003
  •  L’ORGE - Mosésu recueil les irradiés juin 2014.
  •  Planète foot -  site internet de l’association « La coupe est pleine » 1998

 

  Romans policiers

 

  •  La Grosse - Liv'éditions, collection Roman suspens. mai 2004 ISBN 2-84497-056-7
  •  Le petit assassin - Liv'éditions, collection Roman suspens. mai 2006 ISBN 2-84497-076-1
  •  Les Peupliers noirs - Ravet-Anceau - collection Polar en nord - 2006 ISBN 2-914657-19-6
  •  Lille-Québec, aller simple - Ravet-Anceau - collection Polar en nord 2008
  •  Les bagnoles ne tombent pas du ciel - Ravet-Anceau - collection Polar en nord 2010ISBN 978-2-35973-092-0
  • La mort en guêpière - Ravet-Anceau - coll Polar en nord mai 2011 – ISBN 978-2-35973-220-7
  • Miss Lily-Ann – Nouvelles édition Krakoen, septembre 2013 – ISBN 978-2-36794-033-5
  • La panthère sort ses griffes – Atelier Mosésu – collection Dirty girl - septembre 2014 – ISBN 979-10-92100-22-8

 

 

13 octobre 2014

Salon du livre "Théodolivres": Impressions 2014

Ludovic Bertin, par mail

Merci à vous pour ce salon très sympathique qui ne demande qu'à perdurer et se développer.

L'accueil des auteurs était excellent... quand un auteur organise un salon, il connaît les attentes de ses pairs et cela change beaucoup de choses !

 

A très bientôt,

 Ludo

 

Maryse Cherruel, par mail

bonjour Jean-Pierre et Anny
Un grand merci avec un peu de retard pour cette charmante journée très conviviale et riche de rencontres, organisée avec brio. Bravo pour cette réussite et au plaisir de vous revoir ! amitiés
Maryse

 

Lucie Capucin, par mail

Bonjour,

 En tant qu'auteur, c'est moi qui vous remercie de tout coeur pour ce premier salon, qui était très réussi, animé et sympathique. Je n'ai jamais vendu autant de livres dans un salon ! J'étais également étonnée du grand intérêt manifesté par le public, très amateur de littérature en tous genres.

 Ce sera avec un très grand plaisir que je souhaite revenir l'année prochaine!

 Très cordialement,

 Lucie Capucin

membre de l'ADAN ( Association Des Auteurs du Nord)

Estelle ( et Richard) Brichet, par mail 

Ce fut un plaisir pour nous aussi, très bonne ambiance et organisation sans faille.

Amicalement.

 Elisa Dalmasso par mail

Merci surtout à vous deux pour l'énorme travail que vous avez fourni et le climat convivial que vous avez su instaurer.

Bonne soirée

 

Jess Kaan 

Merci beaucoup pour ce premier salon très réussi.

 Des organisateurs aux petits soins, des visiteurs intéressés.

 Pour une première édition, c’était une évidente réussite

Lucienne Cluytens 
Merci à vous deux. Pour un premier salon, ce fut une réussite.
Le plus dur bien sûr est de faire venir du monde mais le bouche à oreille fera j'en suis sûre des merveilles l'an prochain

Amitiés
Lucienne

 

 Josette Wouters par mail:

Bonjour Anny et Jean-Pierre

Franchement, je me suis régalée ce dimanche aux deux tables: celle du midi dans la plus pure tradition culinaire de la région, sans chichi mais chaleureuse et généreuse ; et celle de l'après-midi partagée avec des enfants impliquées dans leur démarche...Bonheur simple du corps, bonheur  simple de l'esprit, bonheur de l'échange avec des gens sympas toute la journée... Bonheur.
Merci sincèrement à vous deux pour ce bon salon en ce beau dimanche.
Josette Wouters
 
Christine Vauchel, par mail 
Un grand merci à Jean-Pierre et Anny Bocquet pour l'accueil et le déroulement du salon "Théodolivres". Les jeunes lecteurs étaient au rendez-vous !

 

 Justine Jotham Quelle belle initiative! Bravo à tous les organisateurs. Cette première édition était très réussie. Merci pour votre accueil.

 

Yvon Le Roy Merci Jean-Pierre ! Cette première édition fut un coup de maître ! On y a reconnu ton sens du contact et de l'organisation. Bravo à toi, à Anny toujours sur la brèche, à toute l'équipe. Je ne doute pas que la prochaine édition attirera encore plus d'auteurs et de public.

Michel Bouvier, par mail: Merci à Anny et à toi pour tout le travail fourni! Ce fut un beau salon, l'occasion d'agréables rencontres dans une ambiance chaleureuse. Et pour une première fois, une belle réussite!Au plaisir d'une prochaine rencontre. Ma femme se joint à moi pour vous remercier. Amicalement,

Michel

Dirck Degraeve, par mail:
Merci à Jean-Pierre, à son épouse et à la municipalité de Téteghem pour la tenue du premier salon du polar.
En espérant que l’opération pourra se renouveler l’année prochaine.
Amicalement
Dirck Degraeve

Patrice Dauthie Un grand merci pour ce beau dimanche. Quel plaisir de côtoyer de fins lettrés et des visiteurs sympathiques ! Bises à Anny et à très bientôt. PS : Maryse se joint à moi dans ce petit témoignage (j'ignore si elle aura le temps de se manifester sur le réseau). Amitiés

 

Jean Michel Isebe Encore merci pour votre invitation et félicitations pour l'organisation ,excellente et sans fausse note;
Sylviane Rose Merci pour l accueil chaleureux.
Lefebvre Guillaume Une réussite ce salon, je n'ai pas eu un moment de repos .Merci pour cet excellent salon. Je n'ai pas eu le temps de vous dire au revoir et vous remercier hier.
Sandrine Berthier De retour du salon du livre de Téteghem. Très beau salon! Bien organisé! avec une équipe sympathique.De belles rencontres avec les lecteurs et les autres auteurs. De bonnes frites. Un accueil chaleureux. Un bon moment en définitive. Merci à Jean-Pierre Bocquet, Anny Bocquet et toute l'équipe organisatrice.
Pierre Zylawski, par mail:
Bonjour,
Mille mercis à toute l'équipe de Téteghem qui n'a pas ménagé sa peine, pour nous recevoir dans les meilleures conditions. La journée a été bien sympa, et je vous remercie encore de m'avoir invité.
Bonne semaine. Cordialement, Pierre Z.

 

Polars En Nord Belle ambiance dimanche 12 octobre au salon Théodolivres à Téteghem ! Les auteurs étaient venus en nombre pour dédicacer leurs Polars en nord et Polars En Nord Junior. Merci à Jean-Pierre et Anny Bocquet, à la Librairie Lamartine et à l'ensemble de l'organisation pour leur accueil chaleureux.

 

Anne Noblot (Théodolivres) MERCI à Anny et Jean-Pierre Bocquet pour le salon du livre à TTghem, très bonne organisation et belle ambiance! ... et pour un coup d'essai, ce fut un coup de maître...

Théodolivres 2014 018

Claude Vasseur ( et son humour...) L'action a bien eu lieu dimanche, et contrairement à ce que montre la photo, nous n'écoutons pas un pasteur regroupant son troupeau avant d'aller se désaltérer mais bel et bien Jean-Pierre Bocquet ouvrant officiellement le premier rendez vous littéraire de Téteghem. Merci à un hôte qui, accompagné de son épouse, ont su recevoir et animer un salon qui... enfin 2015 est une autre histoire.

 

 


22 avril 2014

callie J DEROY

Callie J Deroy

Née en 1983 à Paris, mais ch'ti d'adoption depuis dix ans, Callie est mariée et mère de deux petites filles. Après avoir cherché sa voie en stylisme puis en psychologie, elle a finalement donné libre cours à sa passion et a osé se lancer dans l'écriture, concrétisant ainsi un rêve d'enfant.

Guillaume LEFEBVRE

Guillaume Lefebvre

 Né à Saint-Valéry-sur-Somme en 1961, Guillaume Lefebvre s'est, dès son plus jeune âge, tourné vers la mer. Le mystère de l'horizon lui donne envie de grimper dans une embarcation et de partir voir ce qu'il y a derrière. 
Dès l'âge de dix ans, il part seul à la pêche en mer sans trop s'éloigner du bord. Mais en grandissant, ça ne lui suffit plus, il lui faut aller plus loin. Alors, les week-ends et durant les vacances scolaires il arpente le quai du port de pêche du Hourdel pour proposer ses services aux patrons de chalutiers.
Un bac C en poche, il passe le concours d'entrée à l'école de la marine marchande. Après plusieurs années d'études et de navigation,il devient  "capitaine de première classe de la navigation maritime". Il a  pu découvrir de nombreux ports de l'océan Atlantique et de l'océan Indien, a navigué de nombreuses années à bord de pétroliers, jusqu'au jour où une tempête rencontrée sur les bancs de Terre-Neuve lui a rappelé que la mer était plus forte que tout. Ensuite, ,il  navigue sur les ferries du transmanche entre Calais et Douvres...
Marié et père de deux enfants Guillaume Lefebvre a pour auteurs préférés Henning Mankel, Fred Vargas, Jack London, CS Forester, André Legal… et bien entendu Jules Verne et Tintin.

Publications

2011
Les inconnus du Saint-François (Ravet-Anceau)

2012
Le naufragé de la Baie de Somme (Ravet-Anceau)
2013
L'affaire Agathe Vanders (Ravet-Anceau)

José NOCE

José Noce 2

Aîné de 7 bambini, je suis né le 13 juillet 1950 à Denain (ville de Cafougnette : Jules Mousseron, mineur poète et pas poète mineur), ma mère qui venait de Sardaigne a même cru qu’on faisait un feu d’artifice exprès pour moi le lendemain…

Je viens d’une famille d’émigrés italiens (de Sassari tous les deux) socialement faible, mais affectivement balaise.

Mon père était maçon fumiste à Usinor, la mamma cuisinière pour 8 personnes dans notre casa du coron.

Enfance partagée entre le terril Renard (ma mélancolline) comme biloute, et la Sardaigne comme nostalgique en vacances… Le français est ma quatrième langue, après le sarde, l’italien, et le chti.

Fac de lettres modernes à Lille 3, licence et maîtrise.

Marié à une jolie prof d’anglais. Père de deux grands dadais de 32 ans (Antonin) et (Ugo) 28 ans.
Grand-père d’un adorable petit sumo: Attilio 9 mois.

J’ai parlé le français national en 4ème position.D’abord le sarde, plus précisément le sassarezu, la langue du nord de la  Sardaigne, à table avec mes parents.Puis l’italien, en visite chez les amis. Puis le chti de la région  valenciennoise, partout autour de chez moi,  avec les potes des corons,  même à la grande école. Et enfin le français de Molière ….

Je suis tombé amoureux de cette langue, et ai  eu la chance de croiser sur ma route des instituteurs, trices,  professeurs, qui m’ont aidé à l’aimer encore davantage!

J’ai dévoré tous ces auteurs qu’on appelle classiques : Flaubert, Balzac, Zola, Maupassant, Stendhal, Proust, Hugo, Verne… et les poètes jusqu’à  l’épuisement des couvertures…

Ils sont tous mes pères spirituels, parmi lesquels je sors de temps en temps quelques favoris: Gary, Céline, Giono,  Albert Camus, Barrico…

J’espère sincèrement avoir essayé de rendre hommage à la complexité et à la subtilité de la langue française dans mes livres :

« Au petit bonheur », « Contes sur  nous », « La vie est beautyfolle », et  « ‘Aphorisiaques »: (« Le prince charmant comme il
respire »).

J’y ai joué avec les connotations, les sons, les dessins, les allusions, pour  transformer chaque mot en ses possibles, et lui donner ainsi plus de respirations…

Quant à mes quatre polars : « Villa confusione »,  « Le monde est un bousillage », « L’archange  est nu », (suite de : »le monde est un bousillage »), et « Sniper  bleu » ‘petite nouvelle noire) édités chez Krakoen, j’ai tenté d’y  faire voyager le lecteur dans mes espaces intimes, en lui léguant une partie des frissons que j’ai attrapés au cours de mes lectures policières  internationales…

En y glissant du sourire, de la sensualité, et une structure narrative sortie  un peu des sentiers trop piétinés .